La santé
par la nutrition

Categories Menu

L’essentiel à retenir sur les protéines

L’essentiel à retenir sur les protéines

Les protéines sont à la base de la vie. Elles se distinguent en effet des autres nutriments par la présence de composés azotés au sein de structures unitaires, les acides aminés. Votre corps renouvelle en permanence une partie de ses protéines, c’est que l’on nomme le turn-over protéique, expliquant la nécessité de consommer quotidiennement des protéines alimentaires pour assurer un état nutritionnel optimal. L’organisme humain utilise 22 acides aminés différents, dont 8 d’entre-eux (à 9 selon l’âge) sont qualifiés d’essentiels dans la mesure où ils doivent absolument être apportés par l’alimentation faute de synthèse endogène. A quoi servent les protéines ?  Le terme de protéines est souvent associé aux muscles. Elles sont en effet indispensables à leur entretien et à leur développement, mais elles jouent bien d’autres rôles tout aussi essentiels à votre santé. Elles participent par exemple à la construction du tissu musculaire, du collagène, de la trame osseuse, au transport des nutriments, à la synthèse d’hormones, des anticorps du système immunitaire ou encore de l’ADN. Elles peuvent également être utilisées comme source énergétique en cas de déficit d’apport calorique, comme dans le cadre d’un régime amincissant par exemple (l’objectif est de minimiser ce rôle pour préserver les protéines et les consacrer prioritairement aux autres rôles). Quels sont vos besoins en protéines ?  Pour répondre à ce turn-over quotidien, vos besoins sont d’environ 1 à 1,2g de protéines par kg de poids corporel (les besoins...

Lire la suite

Posté le 14 Sep, 2018 dans Articles Santé, Conseils en santé et nutrition au quotidien | 7 commentaires

Manquez-vous de vitamine D ?

Manquez-vous de vitamine D ?

La vitamine D fait partie des sujets fortement étudiés (plus de 74 200 études référencées à ce jour) et médiatisés au cours de ces dernières années. A juste titre. Cette vitamine joue en effet des rôles essentiels pour votre santé, bien au-delà de la prévention de l’ostéoporose. Mais alors, comment restaurer un statut optimal lorsque vous êtes en déficit ou en carence de vitamine D3 ? Voyons tout ceci en détails.   Pourquoi veiller à son statut en vitamine D ? La liste des effets d’une carence en vitamine D pourrait faire l’objet d’un article à part entière tellement les données sont nombreuses. Les études scientifiques récentes ont mis en évidence l’existence de carences en vitamine D3 (taux inférieur à 10 ng/ml) dans le cadre de nombreuses pathologies [1]. On peut notamment citer : L’ostéomalacie (2), le rachitisme (3), la déminéralisation (4) La baisse de tonus musculaire (5); La sensibilité générale aux infections, la grippe saisonnière (6); La sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde ; La maladie de Cröhn et la rectocolite hémorragique ; L’augmentation du déclin cognitif (7) et des risques de survenue de la maladie d’Alzheimer (8), Le diabète de type 1 (10) ; Les cancers du sein, du colon, du pancréas, de l’utérus, des reins, des ovaires, la leucémie (11) ; L’asthme et les infections respiratoires ; Les risques cardio-vasculaires et l’hypertension artérielle ; La tuberculose pulmonaire. Quels sont les aliments riches en vitamine D ?...

Lire la suite

Posté le 19 Nov, 2017 dans Articles Santé | 1 commentaire

Carence, anémie : quelle alimentation si vous manquez de Fer ?

Carence, anémie : quelle alimentation si vous manquez de Fer ?

Le Fer représente un des minéraux dont la gestion nutritionnelle est particulièrement complexe. Si vous en manquez, vous voilà exposé(e) aux risques de fatigue, d’augmentation des risques infectieux voire d’infertilité. Si vous en avez trop, cet excès est alors un des éléments les plus pro-oxydatifs. Tout est donc encore une fois une question d’équilibre. Malgré sa présence en faible quantité dans l’organisme, le fer est indispensable pour préserver la santé et la vitalité. Il permet notamment à l’oxygène d’être transporté par les globules rouges dans le sang, expliquant ainsi qu’une anémie (terme technique définissant la carence en Fer) soit à l’origine d’une fatigue physique intense. Identifiez votre déficit De nombreuses situations peuvent expliquer un déficit, voire une carence en Fer : une pratique sportive intensive, des pertes menstruelles importantes, une grossesse, des hémorragies, une perturbation du microbiote intestinal, etc. Toutefois, avant toute démarche de supplémentation, je vous conseille de vérifier votre statut en Fer par une analyse de sang. La ferritine est souvent dosée (norme entre 50 et 200 µg/l) mais il s’agit avant tout d’un marqueur dont la valeur peut s’avérée haute en cas d’inflammation, donc insuffisante pour diagnostiquer une anémie (l’infllammation pourra être avérée par le dosage de la CRP (ou encore mieux de la CRPus) ou une atteinte hépatique avec des transaminases élevées). Le récepteur soluble à la transferrine représente alors un marqueur plus précis (normes de 2,2 à 5...

Lire la suite

Posté le 1 Sep, 2017 dans Articles Santé | 3 commentaires

Lait premier et deuxième âge : quel lait maternisé choisir pour votre bébé ?

Lait premier et deuxième âge : quel lait maternisé choisir pour votre bébé ?

Nous avons évoqué au cours d’un précédent article les nombreux intérêts de l’allaitement et les possibles raisons pouvant justifier le recours à un lait maternisé de substitution. Une fois cette décision prise, commence alors un long dilemme… lequel choisir ? Lait bébé pour nourrissons ou 1er âge, lait de suite, lait HA, lait végétal, lait anti-régurgitations, il en a pour tous les goûts… ou plus exactement pour toutes les situations. Qu’est-ce qu’un lait maternisé ? Également connu sous le terme de lait infantile ou de substitut au lait maternel, le lait maternisé est un lait artificiel conçu pour remplacer (autant que faire se peut) le lait maternel. Il est né en 1865, son papa est le chimiste allemand Justus Von Liebig et sera commercialisé par un certain Henri Nestlé en 1867. Aujourd’hui, les laits infantiles représentent un marché de 524 millions d’euro, soit plus de 83 000 tonnes consommées chaque année. 30,9% des mamans choisissent en effet le lait maternisé dès la naissance pour leur bébé, et plus de 45% au bout d’un mois. Les laits les plus consommés sont issus des marques Physiolac, Picot, Milumel, Modilac, Novalac, Gallia, Guigoz ou encore Nidal. Les laits de transition, 1er âge, 2ème âge et de croissance Aujourd’hui étroitement encadré par la réglementation (Directive 2006/141/CEE), le lait 1er âge est un aliment diététique destiné aux nourrissons de 0 à 4-6 mois, officiellement appelé « préparations ou laits pour nourrissons»....

Lire la suite

Posté le 1 Sep, 2017 dans Articles Santé | 2 commentaires

Pourquoi allaiter et quelle alimentation choisir pendant l’allaitement ?

Pourquoi allaiter et quelle alimentation choisir pendant l’allaitement ?

Il s’agit d’une des principales questions que l’on se pose quand on apprend que l’on devient parent, parfois bien avant-même l’arrivée de Bébé. Faut-il allaiter ?  Au regard des multiples intérêts que procure l’allaitement, d’un point de vue strictement physiologique, la réponse parait évidente : Oui.  Pour autant, une telle affirmation peut vite apparaître délicate, voire particulièrement culpabilisante pour la maman ayant fait un choix différent ou pour qui l’allaitement n’est pas possible. En préambule, voici donc le premier conseil, le plus important : allaiter est une décision qui appartient avant tout à Maman, en toute liberté. Bien sur, Papa pourra apporter son regard, le médecin complétera par ses conseils, l’entourage les enrichira par son expérience. Ces regards sont à considérer. Toutefois, c’est bien Maman qui est concernée plusieurs fois par jour, pour vivre ce moment si unique, d’amour et de bonheur quand tout se passe bien, mais aussi parfois source de fatigue et de culpabilité. Le lait maternel, un cadeau de la vie Connaissez-vous un autre aliment dont la composition nutritionnelle est capable de se modifier au cours de sa consommation ? Le lait maternel a en effet cette incroyable propriété de s’enrichir en graisses et de réduire sa teneur en sucres au cours de la tétée pour favoriser la satiété de Bébé au fur et à mesure que le sein se vide. Il en est de même quand les tétées se...

Lire la suite

Posté le 9 Août, 2017 dans Articles Santé |

Diversification alimentaire : quelle alimentation pour votre bébé ?

Diversification alimentaire : quelle alimentation pour votre bébé ?

Comme tout parent, c’est une question que je me suis posé dès lors que mes enfants ont été en âge de goûter aux joies de l’alimentation. Trouver ce qui me paraissait le plus adapté a représenté un double challenge, autant personnel par la volonté de prendre soin de mes enfants à travers cette période-clé, que professionnel pour actualiser mes connaissances en fonction des dernières actualités scientifiques. La diversification alimentaire est une période particulière pour un enfant, aux enjeux multiples : elle représente en effet une adaptation physiologique, sensorielle et psycho-affective destinée à rendre votre enfant autonome face à ses choix alimentaires et curieux de nouvelles saveurs. Apparaissent alors les premiers questionnements : à partir de quel âge introduire les aliments ? Par lesquels commencer ? Quelles précautions prendre ? Voyons tout ceci en détails. A quel âge introduire les aliments ? La réponse à cette question devrait être relativement simple. Elle est pourtant au cœur de nombreux débats scientifiques, depuis de nombreux siècles. Alors qu’au XIXe siècle, avant l’ère industrielle, l’alimentation était exclusivement constituée du lait maternel jusqu’à l’âge de deux ans, le XXe siècle fut caractérisé par des évolutions importantes des recommandations se caractérisant par une introduction de plus en plus précoce des aliments : à partir de 6 mois en 1937 selon l’Association médicale américaine, jusqu’à 4 à 6 semaines selon Stewart, en commençant par des sardines et des crevettes (1). Dix ans plus tard,...

Lire la suite

Posté le 2 Août, 2017 dans Articles Santé | 6 commentaires

Recevez toute l'actualité de

 

La Santé par la Nutrition

 

en vous inscrivant à la Newsletter

Prénom :

Nom :

Email :