La santé
par la nutrition

Categories Menu

Faut-il consommer des antioxydants ?

Faut-il consommer des antioxydants ?

Pourquoi une telle question, me direz-vous… Parce qu’elle au cœur d’un débat nutritionnel. Quand on évoque le terme de stress oxydant, on pense bien souvent à ses effets délétères. L’idée d’avoir recours à une supplémentation en antioxydants, en tant que sportif soumis à une activité métabolique intense, apparait donc logiquement. Oui, mais.   La nature est quand même bien faite Le stress oxydant – ou oxydatif – est un processus physiologique indispensable à la vie. Lorsque vous respirez à pleins poumons, l’air inspiré va nourrir en oxygène chacune de vos cellules pour parvenir jusqu’aux mitochondries, vos usines énergétiques. Particulièrement abondantes dans le muscle, elles vont fabriquer l’énergie dont vous avez besoin à partir des sucres (glucose), des graisses (acides gras) et de l’oxygène grâce à une série de réactions en chaîne particulièrement complexes. Toutefois, une petite partie de l’oxygène consommé, environ 2% (1), va former des molécules particulièrement instables, les radicaux libres. Il s’agit d’espèces chimiques possédant un électron non apparié, dit célibataire, leur conférant un caractère très instable vis à vis des molécules environnantes. C’est un peu comme le jeu de la patate chaude : l’oxygène instable va piquer un électron à son voisin, qui devient alors instable à son tour et qui va donc faire de même à son voisin suivant, et ainsi de suite jusqu’à provoquer un vieillissement accéléré des cellules. Fort heureusement, la nature est quand...

Lire la suite

Posté le 10 Oct, 2016 dans Articles Santé, Au quotidien, Récupération | 3 commentaires

Est-il bon de jeûner ? Peut-on jeûner et faire du sport ?

Est-il bon de jeûner ? Peut-on jeûner et faire du sport ?

Historiquement pratiqué pour des motivations d’ordre religieux ou thérapeutique, le jeûne est depuis quelques années mis en avant pour ses effets sur le bien-être, y compris dans le milieu sportif. Or la simple évocation du mot « jeûne » peut en refroidir plus d’un, tant il renvoie à la notion de restriction : il se caractérise en effet par une période de privation de nourriture, voire de boissons. Le jeûne existe depuis la nuit des temps et est souvent pratiqué par nécessité, quand la nourriture vient à se faire rare. La pratique historique du jeûne s’appuie sur les principes de la purification. Celle-ci permettrait de s’approcher de la source de toute spiritualité, recherche inhérente de l’Homme. De nos jours, le jeûne est également pratiqué dans un but de « détox », engendrant d’ailleurs une confusion fréquente dans les termes avec le principe de la détoxication hépatique. Les sportifs sont également de plus en plus nombreux à y avoir recours dans la perspective d’accroître leurs performances. De plus, au regard de la quantité d’énergie que le système digestif requiert au quotidien, il semble légitime de se demander si sa mise au repos ne pourrait pas être bénéfique ! Il existe différents types de jeûnes intermittents : La méthode 16/8 : elle consiste à jeûner 16 heures sur 24, ce que font déjà beaucoup de personnes sans le savoir en sautant le petit-déjeuner ! La méthode 5/2 : Brad Pilon est l’un...

Lire la suite

Posté le 6 Juin, 2016 dans Articles Santé | 6 commentaires

Sortie du livre blanc : améliorer le suivi en chirurgie bariatrique

Sortie du livre blanc : améliorer le suivi en chirurgie bariatrique

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie du livre blanc présentant les nouvelles recommandations visant à optimiser le suivi de la prise en charge chirurgicale des patients obèses. Elles ont reçu le soutien de la SOFFCO (SOciété Française et Francophone de Chirurgie de l’Obésité) et de l’Académie Nationale de Chirurgie. La réussite de la chirurgie bariatrique réside en effet en grande partie dans la qualité du suivi en phase post-opératoire. Pourtant, la moitié des patients opérés sont perdus de vue après à peine deux ans. J’ai eu l’honneur de participer en tant que nutritionniste-référent au comité scientifique à l’origine de la rédaction de ce livre blanc que vous pouvez télécharger ici : Livre Blanc Suivi Chirurgie Bariatique Je vous invite par ailleurs à relire l’article que j’ai écrit il y a quelques mois sur les conséquences nutritionnelles de la chirurgie biaratrique.  ...

Lire la suite

Posté le 20 Mai, 2016 dans Actualités, Articles Santé | 0 commentaires

Modifier sa flore intestinale pour réduire les risques de diabète ?

Modifier sa flore intestinale pour réduire les risques de diabète ?

Le microbiote intestinal des personnes obèses se caractérise par un rapport firmicutes/bactéroïdes élevé et transmissible d’une personne à l’autre. Par ailleurs, il a été démontré que la nature du microbiote intestinal, bien que stable tout au long de la vie, est modifiée en grande partie par l’environnement et l’alimentation davantage que par des facteurs génétiques. Une nouvelle étude menée sur un an par l’équipe du Pr Haro auprès de patients obèses, a étudié l’effet sur la flore intestinale d’un régime de type méditerranéen en comparaison d’un régime riche en glucides complexes et pauvre en graisses. Au terme de l’année d’étude, une forte amélioration de l’insulino-sensibilité a été mise en évidence chez les patients suivant le régime de type méditerranéen, associée à une modification de la flore intestinale, notamment une diminution des espèces Prevotella, une augmentation des Roseburia et Oscillospira; Inversement dans le régime pauvre en graisses. Or l’espèce bactérienne Roseburia est connue pour être moins abondante dans les flores intestinales de personnes souffrant de diabète de type 2. Une conclusion très intéressante dans la perspective d’une démonstration des effets bénéfiques de certains régimes alimentaires sur les risques de diabète de type 2, via la modulation du microbiote intestinal.    ...

Lire la suite

Posté le 27 Jan, 2016 dans Actualités, Articles Santé | 4 commentaires

60 millions de consommateurs : Les aliments sans-gluten mauvais pour la santé ?

60 millions de consommateurs : Les aliments sans-gluten mauvais pour la santé ?

« Les produits sans gluten pas plus sains pour la santé selon 60 millions de consommateurs; Produits sans gluten : une vague qui allège surtout le porte monnaie; Le sans-gluten n’est pas meilleur pour la santé ». A en croire la vague médiatique déferlant depuis ce matin suite à la publication de l’article de 60 millions de consommateurs, le sans-gluten serait néfaste pour la santé. Voilà une nouvelle information susceptible d’engendrer de la confusion dans le monde nébuleux de la nutrition. Voyons donc l’objet du délit… Rien d’original dans cette nouvelle. Remplacer des produits industriels classiques (pâte à tarte, chips, pizza, pain de mie, etc.) par les mêmes produits, sans gluten, c’est prendre le problème de la nutrition à l’envers, comme on a pu le faire pendant des années avec les produits light. On cherche alors à remplacer le dit coupable par tous les moyens. Le gluten permet de donner l’élasticité des produits amylacés, de la pâte à pain par exemple. Les industriels se sont donc emparés de cet avantage technologique pendant des décennies, et encore aujourd’hui, pour améliorer la texture des produits composés et, bien sûr, leur rentabilité. Vous souhaitez supprimer le gluten sans changer votre alimentation et continuer à consommer des produits industriels ? Ne soyez alors pas étonnés que les industriels le remplacent par autre chose, d’autant plus sur un marché en pleine expansion : sucre, émulsifiants, épaississants, acidifiants, etc. La liste est...

Lire la suite

Posté le 26 Jan, 2016 dans Actualités, Articles Santé |

Nouvelles résolutions : le bon moment pour les 10 conseils de bon-sens ?

Nouvelles résolutions : le bon moment pour les 10 conseils de bon-sens ?

; Les fêtes viennent de se terminer, la galette des rois touche à sa fin, et pour certains « l’heure des bonnes résolutions » est venue : « en 2016, je prends en main mon alimentation ».  Très bien. Mais par quoi commencer ?  1. Je décide de prendre en main mon alimentation, maintenant Être acteur de son alimentation, c’est un peu comme changer de travail ou de pays, ça peut bousculer au début !  Effectivement, tout changement nécessite de sortir de sa zone de confort et de trouver de nouveaux repères à travers la répétition de ces changements. Mais finalement, quel est le sens d’une bonne résolution alimentaire ? Celui du dernier régime à la mode ? C’est pour beaucoup le meilleur (ou le pire) des moyens pour se mettre une pression autour de cette résolution, parmi la liste de toutes les autres. On bouscule tout, on tient quelques jours ou semaines, voire quelques mois et on revient… au point de départ. Avec la démotivation en prime. Si la bonne résolution était justement de vous autoriser à prendre en main votre alimentation en profondeur certes, mais surtout en douceur ? A votre rythme, selon vos priorités, en débutant par ce qui est le plus facile et motivant pour vous parmi ces quelques conseils. 2.  Je mange en conscience Conseil simple, voire évident, me direz-vous. En théorie, oui. En réalité la vie active amène certains à avaler le petit déjeuner à...

Lire la suite

Posté le 15 Jan, 2016 dans Articles Santé, Non classé | 3 commentaires