La santé
par la nutrition

Categories Menu

Forme chronique du Covid-19 : un nouvel exemple d’inflammation de bas-grade ?

Forme chronique du Covid-19 : un nouvel exemple d’inflammation de bas-grade ?

A l’heure où se pose la question de l’arrivée d’une seconde vague, peu d’espace médiatique est consacré aux conséquences de l’infection au COVID-19. Or, à ce jour, le nombre de cas de personnes présentant une forme persistante de la maladie ne cesse d’augmenter et atteindrait de 10 à 15% des patients. Il a été rapidement établi que l’infection au SARS-CoV-2 provoque, pendant la phase aiguë, une augmentation de cytokines pro-inflammatoires (TNFα, IL-1β, IL-6, IL-8, IL-17A, G-CSF et GM-CFS) activées par les chimiokines MCP-1, IP10 et MIP1α1. La sévérité du COVID-19 a été de plus été corrélée aux taux d’IL-17A, IL-6, IL-15, TNF-α et IFN-γ provoquant le fameux orage cytokinique2-4. Un tel profil cytokinique, notamment les taux élevés de TNFα, IL-1β, IL-6 et IL-8, correspond à celui retrouvé chez de nombreux patients souffrant d’inflammations chroniques, expliquant ainsi en partie les risques accrus de complications, voire de mortalité en cas de maladies cardiovasculaires5,6, d’obésité7-9, de diabète10-12 et d’hypertension artérielle13,14. Une étude parue dans JAMA le 27 Juillet dernier met par exemple en évidence que, sur 100 patients considérés comme guéris du COVID-19, 60% présentaient pourtant toujours une inflammation du myocarde et ce même en l’absence de plaintes15. Le virus SRAS-CoV-2 pénètre par ailleurs le cerveau via le nerf olfactif à la suite de son inhalation (expliquant la perte d’odorat ou anosmie) et par les récepteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2), également exprimés au niveau...

Lire la suite

Posté le 2 Août, 2020 dans Actualités, Articles Santé | 0 commentaires

Comment composer vos menus au cours de la journée ?

Comment composer vos menus au cours de la journée ?

Voici mes conseils pour organiser vos menus au cours de la journée. Il s’agit donc ici d’un article « pratico-pratique » ! Les grands principes  Limitez au maximum les aliments à charge insuline élevée le matin au profit des graisses, des fibres et des protéines de qualité. Privilégiez un déjeuner selon le même principe que le petit déjeuner. Si vous le souhaitez, incorporez une collation de qualité pour stabiliser votre faim dans la journée. Le soir, optez pour un dîner à dominante végétarienne. Si vous faites une activité physique importante ou un entraînement, veillez à consommer des féculents après votre pratique (petit déjeuner si entraînement à jeun, déjeuner si séance dans la matinée ou entre 12 et 14h, dîner si vous vous entraînez plutôt en soirée). Pour plus d’infos, découvrez mes conseils sur la récupération après un effort. En pratique Petit déjeuner (si vous en prenez) 1. Une boisson non sucrée : thé (idéalement vert voire pu-erh), café (sans aluminium et selon tolérance), infusion ou eau. 2. 1 à 2 portions de protéines : Idéalement : 1 œuf coque (3min30) ou mollet (5min30) ou poché (3min) (garder le jaune coulant ou crémeux). Occasionnellement (à limiter au maximum) : 1 tranche de jambon, artisanal, cru de préférence (ou cuit d’origine biologique sans nitrites ou de la filière-bleu-blanc cœur). 50g de poisson. Éventuellement : 1 yaourt non sucré (soja, chèvre, brebis) ou 30g de fromage...

Lire la suite

Posté le 18 Juil, 2020 dans Articles Santé, Conseils en santé et nutrition au quotidien | 0 commentaires

La charte du Colibri de la Nutrition Positive

La charte du Colibri de la Nutrition Positive

Vous me demandez régulièrement une synthèse des conseils nutritionnels applicables au quotidien, intégrant autant les enjeux de santé individuelle qu’environnementaux. Voici donc la charte des Colibris de la Nutrition Positive. Elle reprend de manière pratique les principaux objectifs destinés à prendre soin de nous, de nos enfants et de la planète. Pour y contribuer activement, plus que de longs discours (je vous invite à (re)découvrir mon article Êtes-vous un colibri de la nutrition ?), voici les 10 engagements-clés que je vous propose.  J’ai initié cette idée de créer une charte nutritionnelle et environnementale dans le cadre de mon enseignement du cursus professionnel mais il m’apparait désormais essentiel de la partager au plus grand nombre. A vous de jouer ! 1. Je prends le temps de choisir, cuisiner et savourer. En conscience Je choisis mon alimentation en conscience, pour ma santé et celle de la planète. Je prends le temps de choisir mes aliments, de cuisiner, d’observer, de ressentir et de partager mon repas avec les gens que j’aime et en veillant à bien mastiquer : 20 min par repas est un minimum. Je fais le test de mastiquer 20 fois avant d’avaler et de poser ma fourchette entre chaque bouchée…. J’écoute mes sensations de faim et de satiété, mon appétit se régulera en conséquence. Je m’éloigne des sources de distractions quand je mange (téléphone, ordinateur, TV…). Je prends conscience à quel point...

Lire la suite

Posté le 24 Juin, 2020 dans Articles Santé | 2 commentaires