La santé
par la nutrition

Categories Menu

Un petit morceau de fromage (végétal) ?

Posté le 8 Avr, 2016 dans Aliments-santé | 10 commentaires

Un petit morceau de fromage (végétal) ?

Le fromage, cet aliment si cher à bon nombre de Français, est traditionnellement élaboré à partir de lait de vache, de chèvre ou de brebis. Les personnes végétariennes, végétaliennes ne consommant pas de produits d’origine animale ou intolérantes aux protéines de lait animal ont évincé cet aliment de leur table.

C’était sans compter sur un nouvel arrivant sur les étals innovants : le fromage végétal.

Le fromage 100% végétal

Le fromage végétal est un substitut du fromage dit classique, fabriqué à partir de produits naturels. De manière générale, ils ont pour base une pâte réalisée à partir de fruits oléagineux mixés (fermentés ou pas) ou une pâte à base de soja (lait de soja, laitage ou yaourt de soja, tofu, kéfir au soja, elben au soja, raieb au soja…). L’agar-agar peut également être utilisé en tant que texturant. Le tout est ensuite agrémenté de sel, poivre, piment, herbes aromatiques ou encore fruits secs au gré des envies et des goûts.

D’un point de vue nutritionnel, le fromage végétal ne contient – en toute logique – ni graisses animales, ni cholestérol et très peu de sel. Contrairement aux idées reçues, il représente une source intéressante de calcium et d’oméga 3 grâce à la présence d’oléagineux. Qui dit absence de source animale, dit absence d’antibiotiques et d’hormones de croissance. Autre argument en leur faveur : leur impact écologique moins important.

Les fromages végétaux sont généralement commercialisés sous forme de pâte à tartiner à base de tofu. Mais voici une recette pour vous inviter aux fourneaux :

Fromage corsé de cajou

(Pour un fromage de 125 g)

Ingrédients :

  • 100 g. de noix de cajou
  • 4 CàS d’eau
  • 1/2 càc d’agar-agar en poudre
  • le jus d’un peu moins qu’un 1/2 citron
  • 1 càc de miso brun (non pasteurisé)
  • 2 càc bombées de levure maltée
  • 1/2 càc de poudre d’oignon (ou 1/4 d’oignon)*
  • 1/2 càc d’ail en poudre
  • 1 CàS d’huile d’olive

*Pour une saveur proche de celle d’un fromage animal, utiliser plutôt l’oignon et l’ail sous forme de poudre.

Préparation : 

  1. 2 à 8 h à l’avance, mettre à tremper les noix dans un bol d’eau.
  2. A l’aide d’une passoire, les rincer en les passant sous l’eau du robinet. Égoutter.
  3. Placer tous les ingrédients hormis l’eau et l’agar-agar dans le bol de votre mixeur. Mixer de sorte à obtenir un mélange homogène.
  4. Dans une petite casserole, mélanger l’eau et l’agar-agar. Porter à ébullition pendant 1 min en remuant de temps en temps avec une cuillère en bois.
  5. Verser dans le reste de la préparation. Mixer de nouveau et verser dans un récipient préalablement huilé (pour un démoulage plus facile).
  6. Placer au frais au moins 1h avant de démouler.

Vous obtenez ici un fromage ferme au goût corsé qui se conserve de nombreux jours au réfrigérateur, et dont le goût s’affine avec le temps. Vous pouvez le couper facilement au couteau, mais il reste assez tendre pour être facilement tartiné. Pour un résultat plus ferme, ajoutez plus d’agar-agar.

Tous les goûts sont dans la nature 😉 Bon appétit !

Anthony Berthou

Sources :

http://antigonexxi.com/2014/01/23/comment-faire-des-fromages-vegetaux-le-b-a-ba

http://www.cfaitmaison.com/bio/fromage-vegetal.html

http://www.mr-plantes.com/2015/02/fromages-vegan/

Partagez cet article !

Facebook Twitter Google Plus Viadeo LinkedIn

10 Commentaires

  1. Cette recette est une petite bombe d’omega 6… Ne pensez-vous pas ?

  2. C’est une recette intéressante que je vais essayer…
    Les oléagineux sont excellents pour la santé, plein de magnésium, et de vitamine E, anti-oxydante!
    Je ne suis pas encore au stade de supprimer tout aliment d’origine animale de ma nourriture, et quand j’ai supprimé tous les laitages, j’avais une carence manifeste en calcium, mais dans l’objectif d’une alimentation variée et un peu plus allégée en produit d’origine animale, c’est une très bonne idée.

  3. Bonsoir,

    Je vous confirme que la noix de cajou n’est pas une « petite bombe d’oméga 6 »

    • D’après mes recherches, pour 100g, il y a environ 8g d’oméga 6 et quasiment 0g d’oméga 3. Je ne connais pas les quantités à partir desquelles le ratio est Oméga 6/3 peut être considéré comme trop élevé. Pouvez-vous me le dire s’il vous plaît ?

      • Bonjour,

        Le rapport oméga 3 / oméga 6 s’entend sur l’alimentation générale et non simplement sur un aliment, donc aucune inquiétude dès lors que vous consommez suffisamment d’oméga 3 dans la journée. Le ratio physiologique est de 1g d’oméga 3 pour 3 à 5g d’oméga 6.

        Très belle journée,

  4. Oulalala je valide et revalide cette recette. On nous bassine avec la calcium et les produits laitiers d’origines animales mais je pense qu’il faut se tourner vers d’autres sources de calcium et cette recette me plait. J’ai écris un article sur les différentes sources de calcium autres que celles conseillées dans les publicités 😉 je pense que cela peut vous intéresser : http://jesuisbien.fr/tous/je-mange/calcium-sans-lait/

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez toute l'actualité de

 

La Santé par la Nutrition

 

en vous inscrivant à la Newsletter

Prénom :

Nom :

Email :