La santé
par la nutrition

Categories Menu

Les fruits et les légumes du mois de Janvier

Les fruits et les légumes du mois de Janvier

Découvrons les vertus nutritionnelles des fruits et légumes pour ce premier mois de l’année ! C’est la pleine saison: Fruits : Grenade, pamplemousse, kaki, avocat, mandarine/clémentine, orange, ananas Fruits locaux : Poire, pomme, kiwi. Légumes locaux : Carotte, céleri, chou, chou de Bruxelles, cresson, champignons de paris, endive, mâche, oignon, poireau, épinard, potiron. Légume  du mois de janvier: le champignon Le champignon, très présent dans de nombreuses recettes, possède également de nombreuses propriétés nutritionnelles. La forte consommation de shimeji et de nameko au Japon a par exemple mis en évidence une diminution de 50% de la prévalence de cancer de l’estomac (1). La variété shiitake est connu pour sa richesse en  lentinane. Le champignon de Paris est l’un des plus consommé dans le monde. La France est le troisième producteur derrière la Pologne et les Pays-Bas. Il est principalement cultivé en Pays de Loire (62%) et en région Centre (15%). La culture de champignons se réalise 5 étapes essentielles : compostage, incubation, post-incubation, fructification et récolte. La plupart des modes de culture industrielle utilise toutefois de nombreux pesticides (cyromazine, thiabendazole, diazinon, phénylphénol, etc.). Je vous conseille donc de privilégier les champignons d’origine biologique (il existe même des kits vous permettant de cultiver vos propres champignons). Les champignons (notamment le shiitaké et le maïtaké) sont riches en certains polysaccharides aux propriétés spécifiques : les Béta 1,3/1,6 Glucane possèdent en effet des propriétés stimulantes du système immunitaire innée...

Lire la suite

Posté le 26 Jan, 2017 dans Non classé | 0 commentaires

Nouvelles résolutions : le bon moment pour les 10 conseils de bon-sens ?

Nouvelles résolutions : le bon moment pour les 10 conseils de bon-sens ?

; Les fêtes viennent de se terminer, la galette des rois touche à sa fin, et pour certains « l’heure des bonnes résolutions » est venue : « en 2016, je prends en main mon alimentation ».  Très bien. Mais par quoi commencer ?  1. Je décide de prendre en main mon alimentation, maintenant Être acteur de son alimentation, c’est un peu comme changer de travail ou de pays, ça peut bousculer au début !  Effectivement, tout changement nécessite de sortir de sa zone de confort et de trouver de nouveaux repères à travers la répétition de ces changements. Mais finalement, quel est le sens d’une bonne résolution alimentaire ? Celui du dernier régime à la mode ? C’est pour beaucoup le meilleur (ou le pire) des moyens pour se mettre une pression autour de cette résolution, parmi la liste de toutes les autres. On bouscule tout, on tient quelques jours ou semaines, voire quelques mois et on revient… au point de départ. Avec la démotivation en prime. Si la bonne résolution était justement de vous autoriser à prendre en main votre alimentation en profondeur certes, mais surtout en douceur ? A votre rythme, selon vos priorités, en débutant par ce qui est le plus facile et motivant pour vous parmi ces quelques conseils. 2.  Je mange en conscience Conseil simple, voire évident, me direz-vous. En théorie, oui. En réalité la vie active amène certains à avaler le petit déjeuner à...

Lire la suite

Posté le 15 Jan, 2016 dans Articles Santé, Non classé | 3 commentaires

Protéines animales et environnement : faut-il choisir?

Protéines animales et environnement : faut-il choisir?

S’il existe un nutriment attribué aux muscles, ce sont bien les protéines. Et effectivement, il s’agit d’un constituant majeur du tissu musculaire, dont les apports méritent d’être optimisés au quotidien lorsque l’on s’intéresse à la pratique sportive, quand on veut mincir ou tout simplement prendre soin de sa santé. L’amincissement et la pratique régulière d’une activité physique engendrent en effet une augmentation des besoins théoriques. Ce raisonnement est physiologique et fait, en toute logique, l’objet des principales recommandations nutritionnelles. Oui, mais. Si l’on porte un regard plus global sur les rôles de l’alimentation, dans une dimension collective, la situation n’est alors plus si simple. En effet, au regard de l’évolution de la démographie et de la tendance actuelle de la population mondiale à augmenter ses apports en protéines animales, ça va finir par coincer…  Alors que les projections nous amènent à plus de 9,6 milliards d’habitants sur la planète en 2050, le maintien d’une telle consommation de protéines animales est en effet une impasse écologique. A l’échelle de l’humanité, réviser à la baisse la consommation de protéines animales est donc indispensable : mais alors, quelles solutions envisager ? Voyons tout ceci en détails.   Pourquoi parler d’enjeu mondial ? C’est un vrai sujet. Avant tout car nous faisons partie de cette grande communauté qu’est l’humanité. Il est donc de notre responsabilité de nous interroger a minima sur les effets collectifs que peuvent engendrer...

Lire la suite

Posté le 28 Sep, 2015 dans Articles Santé, Au quotidien, Les conseils sur la nutrition, la micronutrition et le sport, Non classé | 1 commentaire