La santé
par la nutrition

Categories Menu

Les compléments alimentaires pour sportifs dangereux ?

Les compléments alimentaires pour sportifs dangereux ?

L’ANSES, l’agence française de sécurité sanitaire régissant le cadre de l’alimentation, vient de publier hier, mardi 20 décembre 2016, un avis particulièrement alerte sur l’utilisation des compléments alimentaires pour sportifs, notamment visant à augmenter la masse musculaire ou à favoriser la perte de masse grasse. Cet avis fait suite au recueil de 49 cas d’effets indésirables, toutefois non précisés en détails, si ce n’est la mention de troubles cardio-vasculaires (tachycardie, arythmie et accident vasculaire cérébral) et psychiques (troubles anxieux et troubles de l’humeur). Il est bien entendu justifié et pertinent d’alerter sur les risques liés à la consommation inadaptée de compléments alimentaires et de produits diététiques pour sportifs, en particulier lorsque ces derniers sont achetés sur internet en dehors du cadre de tout cadre réglementaire ou échangés de manière douteuse dans les vestiaires. Ou encore lorsqu’ils sont consommés de manière anarchique sans conseil préalable auprès d’un professionnel de santé. Plusieurs études ont ainsi d’ailleurs mis en évidence depuis plus de 15 ans les risques de contrôle positif (Green et coll., 2001) ou pour la santé (Geyer et coll., 2006). Toutefois, une telle affirmation mérite d’être nuancée en fonction des circuits de distribution, des natures de produits et du cadre d’utilisation. Les risques les plus importants concernent avant tous les produits à visée musculaire ou minceur, achetés sur internet sur des sites peu scrupuleux quant à l’origine des produits. La réglementation Française...

Lire la suite

Posté le 21 Déc, 2016 dans Actualités | 0 commentaires

Programme nutritionnel avant un marathon

Programme nutritionnel avant un marathon

La nutrition est un facteur-clé pour bien préparer son marathon. Voici donc les principaux conseils : Phase 1 : de J-7 à J-5 Cette première phase permet d’épuiser progressivement vos réserves en glycogène tout en maintenant des apports alimentaires suffisants pour conserver un état de santé optimal. Diminuer votre consommation de féculents d’un tiers par rapport à votre alimentation habituelle Conserver une collation à base d’aliments peu glucidiques: noix, noisettes ou amandes et 1 fruit ou 1 à 2 carrés de chocolat noir 70% cacao min. Maintien d’une alimentation-santé : huiles de qualité, oléagineux, légumineuses, etc. Phase 2 : J-5 Cette journée va permettre de reconstituer au maximum vos stocks de glycogène. En pratique, consommez régulièrement, mais sans se « gaver », des glucides de qualité pendant les 4 à 6 h suivant votre dernier entraînement de J-5 : 250 ml de boisson de récupération de qualité le plus tôt possible après l’effort et à nouveau avant le coucher. « Grignoter » dès la fin de l’effort et jusqu’au coucher : 1 à 2 fruits, des fruits secs, oléagineux, une pâte de fruit ou d’amande, du pain d’épices, un smoothie, des biscuits diététiques… Repas de récupération en préférant l’apport de produits végétaux (légumes, produits céréaliers et légumineuses) et en limitant l’apport de protéines animales (50 à 80 g de volaille ou poisson)   Phase 3 : J-4 à J-2  L’objectif est de terminer la mise en réserve d’énergie sous forme de glycogène et...

Lire la suite

Posté le 15 Déc, 2016 dans Avant l'effort | 0 commentaires

Le régime cétogène sportif, une révolution en marche ?

Le régime cétogène sportif, une révolution en marche ?

Voilà LE sujet d’actualité 2016 de la nutrition sportive. En effet, à l’instar de Christopher Froome, les athlètes souhaitant s’adonner à la pratique du régime cétogène se multiplient, voyant dans ce modèle alimentaire (pas si nouveau d’ailleurs), un moyen supplémentaire d’accroitre leurs performances énergétiques. On parle alors de régime cétogène, de cétones ou de kétones en anglais, d’être « céto-adapté ». Mais qu’en est-il réellement ? A quoi correspond ce régime ? Est-il bénéfique ou, au contraire, dangereux ? Faisons le point, car il y a dans tous ces propos, à boire et à manger… Il était une fois… la cétogènese La diète cétogène est un régime connu depuis des décennies. Il a été abondamment médiatisé dans le cadre de régimes thérapeutiques ou hypocaloriques et hyperprotéinés à la fin des années 1980, avant de réapparaitre sur le devant de la scène avec le régime Dukan plus récemment. Le principe est relativement simple : quand votre corps dispose de tous les nutriments dont il a besoin, bref quand il est en situation d’abondance alimentaire, il utilise différentes sources d’énergie, essentiellement les graisses et les glucides. C’est un peu comme si vous disposiez d’une voiture à plusieurs réservoirs, capable de jouer avec les proportions de carburants en fonction de la vitesse à laquelle vous roulez. Certains organes, comme les muscles, utilisent de manière préférentielle le glucose issu des aliments glucidiques ou le glycogène pour couvrir leurs besoins...

Lire la suite

Posté le 28 Oct, 2016 dans Articles Santé, Au quotidien | 9 commentaires

Faut-il consommer des antioxydants ?

Faut-il consommer des antioxydants ?

Pourquoi une telle question, me direz-vous… Parce qu’elle au cœur d’un débat nutritionnel. Quand on évoque le terme de stress oxydant, on pense bien souvent à ses effets délétères. L’idée d’avoir recours à une supplémentation en antioxydants, en tant que sportif soumis à une activité métabolique intense, apparait donc logiquement. Oui, mais.   La nature est quand même bien faite Le stress oxydant – ou oxydatif – est un processus physiologique indispensable à la vie. Lorsque vous respirez à pleins poumons, l’air inspiré va nourrir en oxygène chacune de vos cellules pour parvenir jusqu’aux mitochondries, vos usines énergétiques. Particulièrement abondantes dans le muscle, elles vont fabriquer l’énergie dont vous avez besoin à partir des sucres (glucose), des graisses (acides gras) et de l’oxygène grâce à une série de réactions en chaîne particulièrement complexes. Toutefois, une petite partie de l’oxygène consommé, environ 2% (1), va former des molécules particulièrement instables, les radicaux libres. Il s’agit d’espèces chimiques possédant un électron non apparié, dit célibataire, leur conférant un caractère très instable vis à vis des molécules environnantes. C’est un peu comme le jeu de la patate chaude : l’oxygène instable va piquer un électron à son voisin, qui devient alors instable à son tour et qui va donc faire de même à son voisin suivant, et ainsi de suite jusqu’à provoquer un vieillissement accéléré des cellules. Fort heureusement, la nature est quand...

Lire la suite

Posté le 10 Oct, 2016 dans Articles Santé, Au quotidien, Récupération | 4 commentaires

CAS Nutrition et Activités Physiques à Lausanne

CAS Nutrition et Activités Physiques à Lausanne

J’ai l’honneur et le plaisir d’être désormais le coordinateur scientifique du CAS (Certificate of Advanced Studies) de Nutrition et Activités physiques, organisée par la faculté de biologie et médecine du département de Physiologie de l’université de Lausanne. Accessible aux professionnels de santé et du sport, elle permet d’apporter les connaissances fondamentales en nutrition sportive et d’adapter l’accompagnement de tout public souhaitant pratiquer une activité physiques (sportifs confirmés toutes disciplines confondues, personnes atteintes d’obésité, diabète, oncologie, femmes enceintes, etc.). Cette formation aborde également l’ensemble de l’environnement lié à la pratique de l’activité physique : nutrition et dopage, micronutrition, aides ergogéniques, troubles du comportement alimentaire, surentraînement, etc. Les inscriptions sont désormais ouvertes et vous retrouverez toutes les informations accessibles par ici....

Lire la suite

Posté le 4 Oct, 2016 dans Actualités, Actualités | 0 commentaires

Que manger pour bien récupérer ?

Que manger pour bien récupérer ?

La ligne est franchie, après de nombreuses heures d’effort, des semaines voire des mois de préparation… Et cela fait peut-être un bon moment que vous pensez à la bière qui vous attend dans l’aire d’arrivée ou au repas entre amis bien mérité après tant d’efforts. Se pose alors la grande question… que manger pour bien récupérer ? Pourquoi parler de nutrition et de récupération ? La réponse est simple. Lorsque vous pratiquez un effort musculaire, de nombreux facteurs physiologiques sont altérés. En soi, ces perturbations ne sont pas délétères, elles sont au contraire nécessaires à l’optimisation des performances. Elles dépendent bien entendu de la nature et de la durée de l’effort réalisé, mais aussi (et surtout) de votre état nutritionnel initial. On peut ainsi citer : Une perte en eaux et électrolytes variable. Une altération de l’intégrité de la cellule musculaire. Vous avez en effet utilisé une proportion d’acides aminés au cours de l’effort pour couvrir vos besoins énergétiques totaux, de l’ordre de 3 à 10% en moyenne selon votre état nutritionnel. Par ailleurs, les mouvements excentriques, par exemple en cas de dénivelé important, augmentent la lyse musculaire et diminuent la vitesse de resynthèse du glycogène musculaire par rapport à des contractions concentriques. Une altération du système digestif, secondaire à la diminution de l’irrigation sanguine intestinale (ischémie) ayant eu lieu au cours de l’effort et majorée par les ondes de chocs mécaniques...

Lire la suite

Posté le 13 Sep, 2016 dans Les conseils sur la nutrition, la micronutrition et le sport, Récupération | 0 commentaires

Recevez toute l'actualité de

 

La Santé par la Nutrition

 

en vous inscrivant à la Newsletter

Prénom :

Nom :

Email :