La santé
par la nutrition

Categories Menu

Forme chronique du Covid-19 : un nouvel exemple d’inflammation de bas-grade ?

Forme chronique du Covid-19 : un nouvel exemple d’inflammation de bas-grade ?

A l’heure où se pose la question de l’arrivée d’une seconde vague, peu d’espace médiatique est consacré aux conséquences de l’infection au COVID-19. Or, à ce jour, le nombre de cas de personnes présentant une forme persistante de la maladie ne cesse d’augmenter et atteindrait de 10 à 15% des patients. Il a été rapidement établi que l’infection au SARS-CoV-2 provoque, pendant la phase aiguë, une augmentation de cytokines pro-inflammatoires (TNFα, IL-1β, IL-6, IL-8, IL-17A, G-CSF et GM-CFS) activées par les chimiokines MCP-1, IP10 et MIP1α1. La sévérité du COVID-19 a été de plus été corrélée aux taux d’IL-17A, IL-6, IL-15, TNF-α et IFN-γ provoquant le fameux orage cytokinique2-4. Un tel profil cytokinique, notamment les taux élevés de TNFα, IL-1β, IL-6 et IL-8, correspond à celui retrouvé chez de nombreux patients souffrant d’inflammations chroniques, expliquant ainsi en partie les risques accrus de complications, voire de mortalité en cas de maladies cardiovasculaires5,6, d’obésité7-9, de diabète10-12 et d’hypertension artérielle13,14. Une étude parue dans JAMA le 27 Juillet dernier met par exemple en évidence que, sur 100 patients considérés comme guéris du COVID-19, 60% présentaient pourtant toujours une inflammation du myocarde et ce même en l’absence de plaintes15. Le virus SRAS-CoV-2 pénètre par ailleurs le cerveau via le nerf olfactif à la suite de son inhalation (expliquant la perte d’odorat ou anosmie) et par les récepteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2), également exprimés au niveau...

Lire la suite

Posté le 2 Août, 2020 dans Actualités, Articles Santé | 0 commentaires

Comment composer vos menus au cours de la journée ?

Comment composer vos menus au cours de la journée ?

Voici mes conseils pour organiser vos menus au cours de la journée. Il s’agit donc ici d’un article « pratico-pratique » ! Les grands principes  Limitez au maximum les aliments à charge insuline élevée le matin au profit des graisses, des fibres et des protéines de qualité. Privilégiez un déjeuner selon le même principe que le petit déjeuner. Si vous le souhaitez, incorporez une collation de qualité pour stabiliser votre faim dans la journée. Le soir, optez pour un dîner à dominante végétarienne. Si vous faites une activité physique importante ou un entraînement, veillez à consommer des féculents après votre pratique (petit déjeuner si entraînement à jeun, déjeuner si séance dans la matinée ou entre 12 et 14h, dîner si vous vous entraînez plutôt en soirée). Pour plus d’infos, découvrez mes conseils sur la récupération après un effort. En pratique Petit déjeuner (si vous en prenez) 1. Une boisson non sucrée : thé (idéalement vert voire pu-erh), café (sans aluminium et selon tolérance), infusion ou eau. 2. 1 à 2 portions de protéines : Idéalement : 1 œuf coque (3min30) ou mollet (5min30) ou poché (3min) (garder le jaune coulant ou crémeux). Occasionnellement (à limiter au maximum) : 1 tranche de jambon, artisanal, cru de préférence (ou cuit d’origine biologique sans nitrites ou de la filière-bleu-blanc cœur). 50g de poisson. Éventuellement : 1 yaourt non sucré (soja, chèvre, brebis) ou 30g de fromage...

Lire la suite

Posté le 18 Juil, 2020 dans Articles Santé, Conseils en santé et nutrition au quotidien | 0 commentaires

La charte du Colibri de la Nutrition Positive

La charte du Colibri de la Nutrition Positive

Vous me demandez régulièrement une synthèse des conseils nutritionnels applicables au quotidien, intégrant autant les enjeux de santé individuelle qu’environnementaux. Voici donc la charte des Colibris de la Nutrition Positive. Elle reprend de manière pratique les principaux objectifs destinés à prendre soin de nous, de nos enfants et de la planète. Pour y contribuer activement, plus que de longs discours (je vous invite à (re)découvrir mon article Êtes-vous un colibri de la nutrition ?), voici les 10 engagements-clés que je vous propose.  J’ai initié cette idée de créer une charte nutritionnelle et environnementale dans le cadre de mon enseignement du cursus professionnel mais il m’apparait désormais essentiel de la partager au plus grand nombre. A vous de jouer ! 1. Je prends le temps de choisir, cuisiner et savourer. En conscience Je choisis mon alimentation en conscience, pour ma santé et celle de la planète. Je prends le temps de choisir mes aliments, de cuisiner, d’observer, de ressentir et de partager mon repas avec les gens que j’aime et en veillant à bien mastiquer : 20 min par repas est un minimum. Je fais le test de mastiquer 20 fois avant d’avaler et de poser ma fourchette entre chaque bouchée…. J’écoute mes sensations de faim et de satiété, mon appétit se régulera en conséquence. Je m’éloigne des sources de distractions quand je mange (téléphone, ordinateur, TV…). Je prends conscience à quel point...

Lire la suite

Posté le 24 Juin, 2020 dans Articles Santé | 2 commentaires

Manquez-vous de Magnésium ? Comment lire l’étiquette d’un complément alimentaire ?

Manquez-vous de Magnésium ? Comment lire l’étiquette d’un complément alimentaire ?

L’intérêt porté aux compléments alimentaires et aux médecines naturelles est croissant, il suffit de se rendre devant un linéaire de pharmacie ou sur internet pour s’en rendre compte. Mais quand il s’agit de choisir le bon complément alimentaire, c’est là que les choses se compliquent … En particulier quand on doit choisir du Magnésium : Magnésium marin ? Chlorure de Magnésium ? MagnéB6 ? Mégamag ? Etc. Comment se repérer parmi le florilège de marques ? Après cet article, vous serez incollable sur le Magnésium et vous saurez surtout vous orienter dans le linéaire de votre pharmacie pour identifier le complément alimentaire dont vous avez besoin, VOUS. Une telle question peut également se poser pour les compléments alimentaires à base d’autres minéraux tel que le Fer : dans ce dernier cas, de nouvelles formes de Fer mieux assimilées par l’organisme, à base des sels évoqués dans l’exemple du Magnésium, sont plus adaptées que les produits de première génération à base de sulfate de Fer (Férograd, Tardyferon, Timoferol, etc.) dont une des principales spécificités est d’irriter la muqueuse intestinale et de favoriser la constipation.   Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel Êtes-vous en manque de Magnésium, « le minéral de l’énergie » ? Fatigue, irritabilité, troubles du sommeil, crampes, nervosité, oppression, perte de mémoire : autant de signes d’un déficit en Magnésium. Car en effet, le Magnésium est un minéral essentiel à notre forme quotidienne : Il intervient dans plus de 300 réactions...

Lire la suite

Posté le 21 Mai, 2014 dans Articles Santé, Au quotidien, Conseils en santé et nutrition au quotidien | 72 commentaires

Qu’est ce que la micronutrition ?

Qu’est ce que la micronutrition ?

« Manger 5 fruits et légumes par jour », « ne pas manger trop gras, trop sucré », « manger varié et équilibré pour être en bonne santé ? ». Suffit-il d’appliquer ces principes désormais bien connus pour garantir un équilibre nutritionnel à chacun d’entre nous, considérant nos besoins individuels ? En théorie, peut-être. L’alimentation moderne se caractérise par des modes de production, de conservation, de préparation et de cuisson appauvrissant la valeur nutritionnelle des aliments. Par ailleurs les besoins nutritionnels sont définis de manière statistique et à partir de référentiels : aussi pertinentes soient-elles, ces valeurs de référence ne demeurent que des moyennes méritant d’être nuancées selon les individus, les situations physiologiques (stress, activité physique accrue, grossesse, âge, maladies…). Il est donc aujourd’hui difficile – pour ne pas dire impossible – de définir à partir du contenu de notre assiette quel est l’état nutritionnel de nos cellules. A l’inverse, les liens étroits existant entre les déficits en micronutriments et les troubles fonctionnels, synonymes d’une altération de la qualité de vie, ne cessent d’être mis en évidence : perte de vitalité, troubles du sommeil, stress, blessures ou infections à répétition, inconfort digestif, prise de poids… Et c’est là où intervient la Micronutrition. Elle permet d’identifier et d’analyser l’ensemble des troubles fonctionnels en rapport avec ces déficits afin de proposer, grâce à l’alimentation, une solution globale à des problèmes de santé...

Lire la suite

Posté le 10 Avr, 2014 dans Articles Santé, Conseils en santé et nutrition au quotidien | 1 commentaire