La santé
par la nutrition

Categories Menu

Déjeuner rice-cooker par Tambouille

Posté le 19 Avr, 2012 dans Découvrez les astuces pour manger sainement, Recettes | 2 commentaires

Déjeuner rice-cooker par Tambouille

Placer dans un rice-cooker :

  • 1 grand verre de riz basmati
  • 2 verres d’eau
  • une pincée de curcuma pour la couleur
  • une noix de beurre

 

et dans le panier vapeur au dessus:

  • des fleurettes de brocoli
  • des morceaux de filets de sabre (ou de poisson blanc) enroulés sur un morceau des fines tranches de jambon de parme et une feuille de sauge, le tout tenu par un pic.

 

Faire cuire 10 minutes. Servir avec un filet de sauce soja.

 

Découvrez la recette originale sur www.tambouille.fr

Les conseils nutritionnels

  • Préférez du riz semi-complet pour optimiser les apports en fibres, vitamines et minéraux. Attention à bien choisir une origine biologique lorsque vous achetez des produits complets afin de limiter les apports en pesticides, concentrés dans l’enveloppe (péricarpe) des céréales,
  • Le riz basmati possède un index glycémique plus faible que le riz rond ou long. En effet, l’amidon présent dans le riz existe en proportions variables sous forme d’amylose et d’amylopectine : plus un riz est riche en amylopectine, plus sa gélatinisation sera importante (plus il « collera »), ce qui aura pour conséquence d’augmenter l’index glycémique de l’aliment (les enzymes alpha-amylases peuvent alors agir plus efficacement). A l’inverse, plus un riz est riche en amylose, moins son index glycémique sera élevé et moins il sera collant à la cuisson du fait de la faible gélatinisation de l’amidon. De même, laisser refroidir du riz engendre la formation d’amidon dit « rétrograde » à l’origine d’une moindre capacité des enzymes de l’organisme à digérer cet amidon, donc d’une diminution de l’index glycémique de l’aliment.
  • Remplacer le beurre par 1 à 2 cuillères à soupe d’huile de colza première pression à froid : la cuisson au rice-cooker permet de limiter la montée en température et le contact de l’huile au plat de cuisson, préservant ainsi davantage ses qualités nutritionnelles,
  • En plus d’apporter de la couleur, le curcuma a des propriétés antioxydantes. N’hésitez pas à en saupoudrer une pincée sur vos plats !

Partagez cet article !

Facebook Twitter Google Plus Viadeo LinkedIn

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Adepte des maki, je cherche une solution pour en baisser l’index glycémique.
    Le sucre du riz vinaigré peut-être remplacé par du fructose, outre le fait de son IG favorable, on en met deux fois moins que du sucre blanc. Mais le riz est un riz spécial qui est rond (donc IG plus bas?) mais relativement collant (plus haut?). Il est refroidi (donc plus bas?) avant utilisation mais environ une heure voir à peine plus.
    Garnis de légumes, avocat, omelette, parfois saumon, mes maki sont végétariens.
    Cela suffit-il pour avoir un IG satisfaisant?

    Merci

    • Bonjour Sabrina,

      La présence de protéines et de graisses (issues du poisson) fait des maki un excellent aliment et l’IG est correct.

      Anthony

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez toute l'actualité de

 

La Santé par la Nutrition

 

en vous inscrivant à la Newsletter

Prénom :

Nom :

Email :