La santé
par la nutrition

Categories Menu

L’intestin à l’origine des troubles du comportement alimentaire ?

Posté le 7 Oct, 2014 dans Actualités | 4 commentaires

L’intestin à l’origine des troubles du comportement alimentaire ?

Des bactéries à l’origine des troubles du comportement alimentaire ?

 

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) tels que l’anorexie mentale, la boulimie ou encore l’hyperphagie touchent environ 5% à 10% de la population. L’équipe de Sergueï Fetissov de l’INSERM a étudié les liens entre l’intestin et le cerveau qui pourraient expliquer ce dérèglement.

Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont identifié une protéine qui s’avère être le sosie de l’hormone de la satiété appelée mélanotropine. Cette protéine (ClpB), fabriquée par certaines bactéries présentes naturellement dans la flore intestinale, pourrait être à l’origine d’une réaction des anticorps de l’organisme contre elle et contre l’hormone de la satiété, modifiant ainsi la sensation de faim. L’implication probable de cette protéine bactérienne dans les troubles du comportement alimentaire chez l’homme a ainsi été établie grâce à l’analyse des données de 60 patients. En effet, les taux plasmatiques d’anticorps dirigés contre ClpB et la mélanotropine sont plus élevés chez ces patients. Par ailleurs, le développement des troubles alimentaires vers l’anorexie ou la boulimie dépend de leur réponse immunologique. Selon les auteurs de cette étude, Pierre Déchelotte et Sergueï Fetissov : « Nous travaillons actuellement au développement d’un test sanguin basé sur la détection de la protéine bactérienne ClpB. Si nous y arrivons, il permettrait la mise en place de thérapies spécifiques et individualisées des troubles du comportement alimentaire ».

Cette nouvelle étude met en évidence une fois de plus les liens étroits existant entre la flore intestinale et le cerveau, dont nous commençons tous juste à en comprendre les mécanismes. Pour autant, réduire la compréhension de ces troubles à une dysrégulation de la flore intestinale serait un raccourci caricatural occultant l’ensemble des autres facteurs psychologiques ou sociétaux, d’autant plus que la réponse immunitaire dépend elle-même de la nature de l’ensemble de la population bactérienne intestinale (voir article sur l’écosystème intestinal)… Il s’agit bien d’un écosystème. Conservons un oeil critique et holistique face à ces découvertes.

Anthony Berthou

Partagez cet article !

Facebook Twitter Google Plus Viadeo LinkedIn

4 Commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord avec vous! merci pour l’article

    • Bonjour,

      Je me permets d’intervenir sur le sujet car je viens de lire un livre passionnant contenant un chapitre sur l’équilibre de la microbiote intestinale! Il s’agit du livre de Jérôme MANETTA (que j’ai eu en cours…) intitulé: Micronutrition et nutrithérapie: synthèse générale à l’attention des professionnels de santé aux éditions Sparte. L’auteur aborde la notion de porosité intestinale et donne des solutions pratiques pour réparer » cette dernière.

  2. Merci pour ce très bon article !

  3. c’est vraiment intéressant! Bravo, écrivez plus

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *