La santé
par la nutrition

Categories Menu

Le brocoli

Posté le 1 Avr, 2016 dans Aliments-santé | 1 commentaire

Le brocoli

Ce grand parent du chou-fleur, faisant donc partie de la famille des crucifères, est une véritable mine d’or nutritionnelle. Il est notamment très bénéfique pour votre foie. Il contient en effet des glucosinolates à l’origine d’une molécule spécifique, le sulforaphane, possédant la propriété de stimuler la fabrication des enzymes de détoxication du foie. Toutefois, afin de bénéficier de ses propriétés de manière optimale, il est important de limiter sa cuisson (à la vapeur par exemple) en le consommant croquant et frais sous forme de jeunes pousses. En effet, la congélation inactive l’enzyme transformant le glucosinolate en sulforaphane. Par ailleurs, si vous êtes adepte des saveurs exotiques, pourquoi ne pas le consommer avec du wasabi contenant naturellement cette enzyme. Associée à une cuillère à soupe d’huile crue de lin ou de cameline, votre portion de brocolis vous apportera des oméga 3 de qualité et optimisera l’assimilation des principes actifs liposolubles.

Le brocoli, une formidable source de Calcium : une portion de brocolis de 200 g contient plus de 110 mg de Calcium. A titre de comparaison, un yaourt en apporte lui 175 mg. Néanmoins, selon une étude réalisée par Harvard School of Public Health, le Calcium du brocoli serait deux fois mieux assimilé que celui issu des produits laitiers: 61% contre 32%. A condition de bien mastiquer, et ainsi de mieux tolérer ce trésor nutritionnel. Rapporté à la biodisponibilité, une portion de brocolis contient donc 20% de Calcium en plus qu’un yaourt, sans compter sur l’apport de sels organiques favorisant sa bonne fixation osseuse. Le Brocoli représente également une source intéressante de vitamine C (74,6 mg/portion), de vitamine E (2 mg/portion), de lutéine et de zéaxanthine, des antioxydants particulièrement intéressants pour lutter contre les effets du stress oxydant sur la vision telle que la DMLA ou la cataracte. Alors, pourquoi vous en priver ?

Bon appétit !

Anthony Berthou

Référence :

Dosz EB, Jeffery EH. Modifying the processing and handling of frozen broccoli for increased sulforaphane formation. J Food Sci. 2013 Sep;78(9):H1459-63.

Partagez cet article !

Facebook Twitter Google Plus Viadeo LinkedIn

1 Commentaire

  1. Super article. J’ai aussi entendu et lu que le brocoli (en jus) aidait beaucoup pour les hommes qui ont des problèmes de prostate. Comme c’est une maladie courante chez les hommes âgés, le brocoli fait presque office de remède miracle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez toute l'actualité de

 

La Santé par la Nutrition

 

en vous inscrivant à la Newsletter

Prénom :

Nom :

Email :